La plus grande partie de l’eau traitée provient de la retenue de Carcès.

 

L'adduction d'eau de Carcès est la propriété de la Ville de TOULON.




Elle alimente en eau les collectivités suivantes :

  • Ville de Toulon
  • Marine Nationale
  • Syndicat des communes de la Région Est de Toulon
  • Commune de La Valette
  • Syndicat La Valette – La Garde – Le Pradet

Elle comprend :

  • Un barrage en terre avec un volume de retenue réglable par manœuvre de vannes-toits de 6 000 000 m3 à 8 000 000 m3,
  • Une station de pompage d'un débit total de 1.100 l/s (95.000 m3/jour),
  • Une station d'alerte pouvant détecter les pollutions accidentelles de l'eau brute avec la mesure en continu :

    • du carbone organique total
    • de l'ammoniaque
    • de la turbidité
    • de l'oxygène dissous
    • de la température
    • du pH

Le lac de VINS, d’1 000 000 m3, peut être sollicité en cas de sécheresse, lorsque la côte de la retenue de Carcès est abaissée au niveau 161,50 NGF. L’eau du lac vient alors soutenir, à hauteur de 500 l/s, la rivière du Caramy.

L’eau de cette ressource alimente l’usine de traitement de Carnoules, propriété du Syndicat.

 

Retenue du Trapan

Les eaux de la retenue du Trapan appartiennent à la Société du Canal de Provence.

Elle alimente de façon saisonnière, immédiatement à l’aval de la retenue, la station de traitement du Trapan propriété du Syndicat.

La retenue est située sur la commune de Bormes les Mimosas. Elle se trouve dans le vallon des Tuilières, à l’aval immédiat de la RN 98.

La capacité de la retenue est d’environ 2.000.000 m3.

La réserve du Trapan reçoit les eaux de son bassin versant (270 ha), ce qui représente approximativement 300.000 m3 annuellement, mais le gros de l’alimentation de la ressource provient du Verdon à travers le réseau de canaux de la S.C.P.

 

Ressource du Verdon

(Point de livraison d’eau brute de l’usine des Maurettes à HYERES )

Les cinq retenues constituées sur le Verdon lors de l’aménagement réalisé par EDF totalisent un milliard de m3 de réserves dont une tranche de 250 millions de m3 répartie dans les barrages de Castillon, Sainte-Croix et Bimont, qui est destinée à assurer la régulation des prélèvements du Canal de Provence.

Ces réserves ont été conçues pour assurer une régularisation inter-annuelle des prélèvements qui permet de s’affranchir de l’insuffisance des débits estivaux du Verdon.

Les eaux sont mises à disposition, dans les conditions prévues par la réglementation ainsi que par les conventions EDF/SCP, au niveau de la prise de Boutre, au nord du Var, sur le canal mixte EDF/SCP issu du barrage de Gréoux.

Ces eaux sont acheminées depuis le partiteur de Signes par un réseau de galeries et de canaux jusqu’au partiteur des Laures.

Le syndicat doit faire face à plusieurs difficultés:

  • Des ressources sensibles à la sécheresse avec en parallèle de fortes variations de population estivale et de augmentations de population à prévoir
  • Des achats d'eau couteux,
  • La présence d'algues et de géosmine dans la retenue de CARCES
  • Des réseaux anciens (54% du linéaire est antérieur à 1970 date de plus de 50 ans)


Les usines du SIAE

Usine de Carnoules



Cette usine traite l’eau de la retenue de Carcès ; elle a une capacité de traitement de 300 l/s (environ 26.000 m3 par jour).

A partir de ses 2 réservoirs d’eau traitée, d’un volume total de 5.000 m3, elle dessert gravitairement le réseau du Syndicat de l’Est.

 

Filière de traitement :

  • Clarification de l’eau comprenant :
    • Préoxydation au bioxyde de chlore
    • Floculation au WAC HB (+ complément Aqualgine en cas de fortes turbidités)
    • Décantation
    • Filtration biologique sur charbon actif en grain pour réduire la matière organique dissoute et les pesticides grâce au pouvoir adsorbant du charbon actif et à l’activité de la biomasse bactérienne
  • Désinfection à l’ozone
  • Postchloration au chlore en tête de réseau pour maintenir la qualité de l’eau sur le réseau
 

Usine de traitement du Trapan à Bormes les Mimosas

L’usine a été construite en 1969 avec une capacité de 300 l/s.

Elle est composée :

  • d’un stockage de l’eau brute dans l’ancien décanteur
  • d’une préozonation permettant un abattement des matières organiques et l’oxygénation de l’eau
  • d’une filtration biologique sur sable
  • d’une désinfection à l’ozone
  • d’une postchloration au chlore pour maintenir la qualité de l’eau sur le réseau

Les débits d’eau à traiter à terme sont les suivants :

  • Débit de production : 300 l/s
  • Débit horaire de production : 1 080 m³/h
  • Débit journalier maximum : 25 900 m³/j

L’usine possède 2 réservoirs eau traitée d’une capacité totale de 1 000 m3. Elle alimente par pompage le réservoir de l’Anguillon (2 000 m3). Cette usine est désormais à l'arrêt ou en veille de septembre à juin.

Cette usine traite l’eau de la retenue du Trapan (SCP) ; elle a une capacité de traitement de 300 l/s (26.000 m3/jour).

Elle alimente par pompage les réservoirs de l’ANGUILLON (2.000 m3 et 3000 m3) sur la commune de BORMES LES MIMOSAS.

Filière de traitement :

  • Préozonation permettant un abattement des matières organiques et l’oxygénation de l’eau
  • Filtration biologique sur sable
  • Désinfection à l’ozone
  • Post-chloration au chlore pour maintenir la qualité de l’eau sur le réseau

Usine de traitement des Maurettes à Hyères


L’usine des Maurettes, propriété du Syndicat, est située sur la commune de Hyères. Elle alimente la partie Est de Hyères mais elle peut suppléer aux besoins en eau des autres communes du Syndicat de l’Est en fonction de l’arrêt des autres usines du Trapan et de Carnoules.

L’eau brute est achetée à la SCP et provient directement des ressources du Verdon par le canal de Provence. L'usine a été construite en 1991 et avait alors une capacité de production de 150 l/s qui a été portée, en 2008, à 300l/s (26 000 m3/j).

Elle est composée :

  • d’une préchloration, en secours, pour l’abattement de la matière organique,
  • d’une filtration sur sable (avec possibilité de collage sur filtre au WAC),
  • d’une désinfection par UV,
  • d’une postchloration au chlore gazeux.
Les débits d’eau à traiter à terme sont les suivants :
  • Débit de production : 300 l/s
  • Débit horaire de production : 1 080 m³/h
  • Débit journalier maximum : 25 900 m³/j

 

L’usine possède 3 réservoirs d’eau traitée d’une capacité totale de 2 550 m3.